WEB 2.0, y-a-t-il une définition ?
WEB 2.0, y-a-t-il une définition ?
L’expression «Web 2.0» est sans doute une des plus galvaudées sur Internet, à tel point que nous ne savons plus très bien ce qu’elle recouvre.

Aujourd’hui, nous sommes plongés dans l’univers du Web 2.0 chaque fois que nous utilisons les services Internet. Web 2.0 est utilisé pour qualifier des sites, des applications, des évolutions techniques dans le domaine numérique. Alors, comment un mot employé si souvent a gardé tant de mystère. Nous allons essayer de le comprendre.

Pourquoi est-il si difficile de caractériser le Web 2.0 ?

Parce qu’il n’y a pas d’inventeur du Web 2.0. Il n’y a pas une société informatique ou une agence Web qui a déposé un brevet du Web 2.0. Il n’est donc pas une invention technique brevetée, identifiable, précise.

Simplement, en 2004, la société américaine O’Reilly medias Inc organise un brainstorming avec la société MediaLive International sur le sujet de l’évolution générale d’Internet après ce que l’on a appelé l’explosion de la bulle Internet en 2001 (un crack économique qui a vu de nombreuses start-up cesser leur activité). Ils font la constatation qu’après le «crack», le Web n’a jamais connu autant d’applications innovantes ni de créations de sites. Ils se posent la question: «se pourrait-il que l’explosion de la bulle Internet marque en quelque sorte un tournant du Web que l’on pourrait qualifier de « Web 2.0 »?». Ils tombèrent d’accord sur cette analyse et la «Conférence Web 2.0» était née.

Voir l’article «What is Web 2.0?» sur le site de la société O’Reilly Media, qui publie de nombreux ouvrages sur le Web.

Le terme «Web 2.0» était lancé mais quel était son sens exact?

Pendant un an et demi, après cette conférence, «Web 2.0» fut tapé 9,5 millions de fois dans Google. Mais pour autant, si l’expression semblait devenir extrêmement célèbre, elle restait floue dans l’esprit d’un bon nombre d’internautes. Aussi, il s’ensuivit de nombreuses critiques sur l’expression «Web 2.0» qui souffrit d’une réputation de terme marketing en vogue privé de sens (a meaningless marketing buzzword).

Cependant, aujourd’hui encore, ce sentiment de terme indéfini est toujours présent. Fred Cavazza l’exprime très bien dans cet article rédigé en 2005. Pour résumer la pensée de Tim O’Reilly à propos du Web 2.0, voici l’extrait de sa réflexion qui permet d’appréhender plus précisément cette notion: «Le Web 2.0 est une révolution commerciale dans l’industrie informatique causée par la mutation d’Internet comme une plate forme, et une tentative de comprendre les règles du succès sur cette nouvelle plate-forme».

La notion de plate-forme est le cœur du Web 2.0. Les sites ne sont plus de simples pages véhiculant des informations à l’intention des internautes. Ils permettent à leurs utilisateurs de contribuer au contenu du site, de commenter le contenu, d’échanger par le biais de forums, de s’exprimer sur leurs blogs.

En savoir plus sur l’évolution de Web 2.0

Tim O’Reilly a organisé en octobre 2009, à San Francisco, le sommet du Web 2.0, pour faire un point sur cette évolution du Web, 5 ans après la naissance de ce terme.