Les datacenters, que l’on appelle aussi centres de données, sont devenus un enjeu majeur du 21ème siècle. En effet, nous vivons dans un monde de plus en plus digitalisé. Les datas et autres données informatiques valent aujourd’hui bien plus que l’or.

Pourtant, les enjeux environnementaux auxquels nous sommes confrontés amènent à de nouvelles problématiques.  Nous ne nous en rendons pas forcément compte, mais chaque data stockée sur un serveur génère une empreinte carbone.

Qu’est-ce qu’un datacenter exactement ? Quel est leur impact environnemental et quelles actions sont mises en œuvre pour réduire cet impact ? C’est ce que nous vous proposons de voir maintenant.

Qu’est-ce qu’un datacenter et quelles sont leur importance pour les entreprises ?

Un datacenter est une installation qui centralise les opérations et les équipements informatiques partagés d’une organisation dans le but de stocker, traiter et diffuser des données et des applications. Parce qu’ils abritent les actifs les plus critiques et les plus exclusifs d’une organisation, les centres de données sont essentiels à la continuité des opérations quotidiennes. Par conséquent, la sécurité et la fiabilité des centres de données et de leurs informations figurent parmi les principales priorités de toute organisation.

Par le passé, les centres de données étaient des infrastructures physiques hautement contrôlées, mais le cloud public a depuis changé ce modèle. Sauf lorsque des restrictions réglementaires exigent un centre de données sur site sans connexion Internet, la plupart des infrastructures modernes de datacenters ont évolué, passant de serveurs physiques sur site à une infrastructure virtualisée qui prend en charge des applications et des charges de travail dans des environnements multi-cloud.

Datacenters : un enjeu environnemental important

La consommation en énergie des datacenters, avec la sécurité, est l’un des deux enjeux fondamentaux auxquels les datacenters sont confrontés.

Un rapport de 2020 publié par la commission européenne montre que la consommation d’énergie des datacenters est passé en l’espace de 8 ans, entre 2010 et 2018, de 53,9 TWh/an à 76,8 TWh/an.

 

Par ailleurs, ce rapport nous apprend qu’en 2025, les estimations moyennes considèrent que la consommation en énergie augmenterait encore de 25% et atteindrait 92,6TWh/an.

Si ces chiffres ne vous évoquent pas grand-chose, sachez que la consommation d’énergie des datacenters représentait en 2015 aux alentours de 4% de la consommation énergétique mondiale.

Mais que faire pour réduire cette empreinte carbone ?

 

Les actions mises en œuvre pour réduire l’empreinte carbone des datacenters

Pour réduire cette consommation en énergie et l’impact environnemental, il est tout d’abord important de comprendre que la concentration de ces infrastructures sera d’une grande aide.

En effet, un centre de données d’une grande taille aura tendance à beaucoup moins consommer qu’un petit datacenter pour une entreprise. Les technologies y sont plus modernes et les optimisations en consommation d’énergie bien meilleures sur les gros sites.

Par ailleurs, de nombreuses entreprises spécialisées dans les datacenters s’engagent activement en ce sens.

Par exemple, le « Climate Neutral Data Center », officiellement lancé en 2020, réunit de nombreuses entreprises du secteur. Celles-ci s’engagent notamment à réduire leur consommation énergétique, leur consommation d’eau, à utiliser des énergies propres et à travailler sur une économie circulaire.