Apple Computer, Inc.
Société informatique américaine de Cupertino (Californie) créée en 1976 par Steve Jobs et Steve Wozniak.

Génialement inspirés et passionnés d’électronique, S. Jobs et S. Wozniak, alors âgés de 21 ans, étaient tous deux persuadés que la révolution de l’informatique personnelle passerait par une machine compacte, peu chère et d’une utilisation simple, qui trouverait ainsi sa place dans tous les foyers. Cette philosophie conduisit les deux créateurs à présenter en 1976 le premier ordinateur personnel, l’Apple I — conçu, selon une légende tenace, dans le garage de la famille Jobs — suivi, un an plus tard, par l’Apple II, plus petit et dont une version était dotée d’un écran couleur.

 

La simplicité de fonctionnement de ces micro-ordinateurs assura à Apple un succès immédiat, qui s’accentua encore en 1984 avec la mise sur le marché du Macintosh, premier micro-ordinateur fonctionnant avec une «souris». D’une utilisation déconcertante de facilité grâce à son système d’exploitation original et une interface graphique extrêmement conviviale, le «Mac» se vendit dans le monde entier à des millions d’exemplaires, garantissant à Apple un chiffre d’affaires de près de 10 milliards de dollars.

Un ordinateur Macintosh (1984)

Toutefois, à l’aube des années 1990, Apple enregistrait ses premières pertes. En effet, la société s’était laissé peu à peu rattraper puis devancer par Microsoft, qui équipa bientôt la quasi totalité des ordinateurs PC de la planète d’un système d’exploitation, Windows, presque aussi convivial que celui des Mac. Le prix des ordinateurs Apple devenant de moins en moins compétitif, et le nombre de logiciels compatibles pour Mac-OS se restreignant, les pertes de la firme s’accumulèrent, en dépit d’une gamme élargie et malgré une valse incessante de ses P-DG.

En dernier recours, le conseil de direction d’Apple décida en 1997 de rappeler le co-fondateur de la société, Steve Jobs, qui avait quitté Apple en 1985. Prenant le titre de président par intérim, S. Jobs imposa d’abord une politique marketing rigoureuse en réduisant le nombre de modèles proposés. Moins d’un an après son retour, il présenta une machine novatrice : le iMac, ordinateur au design futuriste, tout en rondeurs, translucide, décliné en plusieurs coloris acidulés. Conçu pour mettre l’Internet à la portée de tous, le iMac et sa version portable, le iBook deviennent bientôt des best-sellers, qui font bénéficier Apple d’un profit de 600 millions de dollars en 1999. En janvier 2000, S. Jobs a annoncé qu’il acceptait le titre de P-DG de la firme à la pomme.